Télécharger
PEF fiche action Interclubs SO TFC.pdf
Document Adobe Acrobat 113.0 KB

BAZIEGE 2 - GAILLAC 0

En s'inclinant sur la pelouse de Bazíège, les hommes d'Eríc Devaud se sont compliqué la tâche dans la lutte pour la troisième place. Avec désormais trois longueurs de retard, et une rencontre de moins à disputer, sur leurs adversaires du jour qui monte sur le podium, les Gaillacoís n'ont plus leur sort entre leurs pieds.

 

GAILLAC 0 - CASTELGINEST 1

Toujours en course pour une place dans les deux premiers avant le coup d'envoi de cette rencontre, les Gaillacois ont peut-être subi la défaite de trop face à Castelginest. Battus à domicile, les hommes d'Eric Devaud n'ont pas su profiter des matchs nuls concédés par I'Ilse en Dodon et Castanet pour revenir sur les talons de leurs deux concurrents directs. Pire encore, ils sont désormais sous la menace de Boulogne, Baziège et Gimont pour le gain de la troisième place.Mauvaise affaire... .

 

L'ISLE EN DODON 0 - GAILLAC 0

En danger sur la pelouse de L'lsIe en Dodon, qui les précède immédiatement au classement, les Gaillacois sont parvenus à prendre le point du match nul . Un résultat qui ne leur garantit pas une place pour l'échelon supérieur, mais qui leur permet de préserver intactes toutes leurs chances de disputer le sprint final vers la R2.Pour parvenir à se glisser dans les deux premiers ou à postuler à un ticket réservé aux meilleurs troisièmes, les hommes d'Éric Devaud doivent cependant se montrer très efficaces à l' occasion des quatre dernières journées de championnat.

 

BOULOGNE PEGIHLHAN 0 GAILLAC 2

S'imposer pour ne pas perdre le contact avec le duo de tête.Tel était l’objectif des Gaillacois à l’occasion de leur déplacement du côté de Boulogne-Pegihlhan. Une mission menée parfaitement à son terme par les hommes d’Eric Devaud qui ont décroché la victoire sur le score de deux buts à rien.

 

PH - LAUNAGUET 3 - 1 GAILLAC

On savait les joueurs de Launaguet capables de se réveiller à tout moment pour bouleverser la hiérarchie en place. Ce fut le cas ce week-end face à des Gaillacois qui ne profitent donc pas de la mise à jour de leur calendrier pour combler une partie de leur retard sur les places permettant l'accession en régionale 2.

 

CASTANET II 3 - USG 0

En cas de succès, les Gaillacois pouvaient revenir à trois unités (avec un match en retard) du leader, Malheureusement pour eux, les Castanéens ont confirmé leur actuelle supériorité sur la poule B du championnat de Promotion Honneur. Leur défense de fer a une nouvelle fois tenu le choc face à la meilleure attaque, Plus en réussite que les Tarnais sur le plan offensif, les locaux ont donc pris leurs aises au classement tandis que les hommes d'Eric Devaud doivent se résoudre à laisser filer Lisle en Dodon, vainqueur de Montauban ll, qui s'installe confortablement à la deuxieme place. Mais rien n'est encore joué. . .

 

GAILLAC 1 - AURIGNAC 1

En ne parvenant pas à se défaire d'Aurignac sur leur pelouse fétiche du stade de Longueville, les Gaillacois ont laissé passer une belle opportunité de mettre la pression sur le leader et de devancer L'Isle en Dodon dans la lutte pour le costume de dauphin Il ne faut cependant pas parler de contre-performance puisque les Haut-Garonnais pointent tout de même à une honorable cinquième place qui en fait des potentiels adversaires dans la lutte pour la montée. Parlons donc de regrets pour les hommes d' Eric Devaud qui auraient pu, en cas de victoire, aborder le déplacement à Castanet (leader) avec plus de confiance. Gaillac a perdu des points dans Ia lutte pour la montée.

 

GAILLAC 3 - MONTAUBAN II 1

Prétendants à une place sur le podium, les Gaillacois se devaient de s'imposer face à des Montalbanais placés sur leurs talons au classement de la poule B de Promotion Honneur .En faisant trembler les filets à trois reprises, les Tarnais ont confirmé leur statut de meilleure attaque et pris trois précieux points qui leur donnent un confortable matelas d'avance sur leurs adversaires du jour désormais relégués à cinq longueurs.

 

Février sera décisif pour l'USG

Février sera décisif». Eric Devaud, le manager de l'USG, ne savait pas trop où en était son équipe. Troisième avant la trêve, elle n'avait pas joué depuis le 7 janvier. Le match de coupe contre l'US Albi allait la passer au révélateur. L'épreuve a été plutôt concluante : les Gaillacois ont conduit les Albigeois - qui évoluent en R1, deux niveaux au-dessus - aux prolongations. «On les a bien embêtés, on est bien rentré dans le match qui s'est déroulé dans un excellent climat. En fin de prolongation, les jambes étaient lourdes, on a craqué, ce qui est un peu normal». Mais le coach semble rassuré par la prestation de ses joueurs. L'infirmerie aussi, qui n'a pas épargné l'USG, se vide petit à petit. Le gardien et capitaine Antony Lombardo est sur pied, tout comme Morgan, le latéral, qui a fait une bonne rentrée contre l'US Albi.

 Au complet

La défense centrale, qui avait été décimée, revient sur le terrain : Emmanuel Hadjioui, après son claquage, et Cédric Kedji, recrue de l'US Albi 2, s'intègre bien au groupe. Devant, Elias Afkir est indisponible, mais les attaquants gaillacois devraient continuer de claquer des buts (28 à la trêve, le meilleur score des quatre groupes de PH) avec Bruno Migan, Maxime André et Ali El Boutahiri. L'USG compte deux matchs de retard. La victoire à Fenouillet (1-0) pour la reprise du championnat a confirmé les bonnes dispositions du groupe. L'USG recevra ensuite Montauban, ira à Launaguet et accueillera Aurignac, ces deux dernières rencontres étant les matchs annulés pendant les intempéries. Au terme de ce marathon de février, Eric Devaud et les dirigeants y verront plus clair. Pas d'objectif précis, on ne parle pas de montée en R2 (ex-DHR) mais si l'occasion se présentait de finir meilleur troisième de tous les groupes… «On ne refuserait pas de prendre l'ascenseur, mais on n'y pense pas. On joue pour se rapprocher de la tête de poule, c'est déjà un beau challenge».

 

                                                                                                                La Dépêche du Midi

DEUX JEUNES, DE L'USG EN SELECTION DEPARTEMENTALE

Basile Devaud et Pierre Koszarek, deux jeunes joueurs de l'Union Sportive du Gaillacois, ont été retenus en sélection départementale. Avant d'intégrer le foot à onze, ils étaient tous deux défenseurs , Basile Devaud dans l'axe et Pierre Koszarek en position de latéral droit.

En montant de catégorie, ils sont aussi montés d'un cran sur le terrain, en milieu excentré dans les couloirs. ils ont des qualités athlétiques d'abord - ils sont grands pour Ieur âge avec une pointe de vitesse intéressante et une bonne frappe de balle. Techniquement et tactiquement, ils jouent simple sur un modèle moderne : « Je reçoís, je donne, je bouge et je percute dans les espaces. ›› Assidus à l’entraînement et attentifs, ils appliquent les consignes individuelles et collectives de leur coach Rachid Baach, Tous les deux représentent, avec d'autres jeunes , l'avenir de l'Union Sportive du Gaillacois.

 

P. HONNEUR - FENOUILLET 0 - USG 1

En déplacement sur la pelouse d'un mal classé, les Gaillacois se devaient de s'imposer pour ne pas perdre le contact avec leurs concurrents directs. Toujours en course pour une place en régionale 3 en fin de saison, les Tarnais ont rempli leur mission. Certes d'une courte tête, mais l’essentiel était bien de prendre les trois points. Ces derniers étant tombés dans leur escarcelle, les hommes d'Eric Devaud s' instalIent à la troisième place et regardent avec gourmandise vers la deuxième. Un bonheur n'arrivant jamais seul, les Gaillacois ont augmenté leur avance sur leurs poursuivants directs, tenus en échec pour les uns et condamnés à rester au chaud pour les autres.

 

Coupe d'Occitanie (32ème de finale)

GAILLAC (PH) 6 - 2 ASPTT ALBI (PL)

 

La logique a été respectée du côté du stade De Longueville où les Gaillacois ont parfaitement assumé leur rôle de favoris. Face à des Albigeois pourtant à l'aise en coupe, les hommes d'Eric Devaud ont su reproduire les bonnes performances qui les ont propulsés dans le wagon de tête de leur poule de PH. En faisant une nouvelle fois feu de tout bois, l'attaque locale a démontré qu'il faudrait compter sur elle pour la deuxième partie de la saison. Malgré deux buts marqués, les Albigeois tournent quant à eux la page coupe.Gaillac rejoint l'US Albi et Castres.

 

 

QUIZ CULTURE FOOT 2017 l'année de la Chine

Télécharger
Quiz de Chine (1).doc
Document Microsoft Word 214.5 KB
Télécharger
Quiz de Chine.pdf
Document Adobe Acrobat 139.1 KB

PH - Gaillac 6 – 3 Baziège

Les Gaillacois ont remis les pendules à l'heure et offert une belle bûche à leurs adversaires. Grâce à des buts de Rey, El Bouthari, Clamy, Migan et un doublé d'André, les hommes d'Eric Devaud ont à la fois repris leur place sur le podium et surtout fait taire les critiques qui auraient pu naître au lendemain de leurs deux lourds revers à domicile face à Boulogne et Lisle en Dodon. Cette page semble donc définitivement tournée et les Tarnais prêts à écrire un nouveau chapitre de leur histoire dès la rentrée.

PH . CASTELGINEST 2 - GAILLAC 2

S'ils ne se sont pas imposés sur la pelouse d'une formation classée derrière eux, les hommes d'Eric Devaud ont au moins eu le mérite de mettre un terme à une série de défaites qui commençait a à faire tâche sur leur curriculum vitae. Après avoir été sévèrement punis à domicile par Boulogne et L'Isle en Dodon , les Gaillacois sont ainsi allés chercher un peu de confiance sur la pelouse de Castelginest. Insuffisant pour les déclarer totalement guéris, mais tout de même encourageant

 

PH - GAILLAC 1 - LISLE EN DODON 6

Que se passe-t-il dans la défense de Gaillac ? Après avoir encaissé cinq buts sur leur pelouse face à Boulogne Peguilhan, les Tarnais viennent d'en concéder six à la formation de Lisle en Dodon une nouvelle fois à domicile. Un deuxième très lourd revers consécutif qui plonge les Gaillacois à la septième place du classement.

 

GAILLAC 1-BOULOGNE PEGUILHAN 5

Mais que s'est-il donc passé sur la pelouse du stade de Longueville de Gaillac en ce dimanche après-midi ? C'est probablement la question que se sont posée tous les suiveurs du football régional à la simple lectures du résultat de cette rencontre. Alors qu'ils avaient réussi à revenir sur les talons de Castanet lors de leur demière sortie. Alors qu'ils n'avaient concédé que onze buts en six journées. Alors qu'ils semblaient en mesure de s'imposer face à une formation de Boulogne-Peguilhan restant sur un revers à domicile face à Gimont. . . les hommes d'Eric Devaud ont subi un très lourd revers (1-5] dont on espère qu'il n'aura pas laissé de trop profondes cicatrices tant dans les corps que dans les têtes.

 

PH - TLSE MIRAIL 2 - US GAILLAC 4

Une nouvelle fois, l'attaque de Gaillac a fait feu de tout bois. Une force de frappe offensive qui a permis aux hommes d'Eric Devaud de signer leur quatrième succès de la saison en championnat. Après deux revers consécutifs face à Montauban et Castanet, les Tarnais ont su éviter le piège que constitue toujours le fait d'évoluer en favoris sur la pelouse de la lanterne rouge. Un bon résultat qui permet aux Gaillacois de revenir sur les talons du leader tenu en échec dans son propre stade.

 

US GAILLAC 1 -CASTANET II 2

C'était le duel au sommet de cette cinquième journée de Promotion Honneur.Bien décidés à montrer un autre visage que celui affiché face à Dourgne en coupe d'Occitanie et surtout à faire oublier leur incroyable déconvenue en fin de rencontre face à Montauban, les hommes d'Eric Devaud voulaient briller face au leader. Malheureusement pour eux, et malgré un but signé Mignan,

ce sont bel et bien les visiteurs ont fait sauter la banque pour s'offrir quatre longueurs d'avance sur leurs adversaires du jour.

 

Coupe d'Occitanie

GAILLAC 3-2 DOURGNE

 

Bien qu'évoluant une division en dessous de leurs hôtes du jour, les Dourgnols ont offert une bonne résistance à des Gaillacoís qui se sont une nouvelle fois montrés fébriles sur coups de pieds arrêtés. En concédent deux buts sur de telles phases de jeu, les hommes d'Eric Devaud auraient pu passer à côté d'une belle opportunité de voir le cinquième tour. Heureusement pour eux, leur attaque a encore fait mouche à trois reprises. C'est donc en tout confiance qu'i1s peuvent se préparer au choc face à la réserve de Castanet. Un duel au sommet qui devrait une nouvelle fois faire trembler les filets.

 

Montauban II 4 - Gaillac 3

Cette opposition, entre deux formations invaincues et ayant animé le début de saison au sein de la poule B de Promotion Honneur, promettait beaucoup. Elle a tenu ses promesses puisque les filets ont tremblé à sept reprises. Malheureusement pour les hommes d'Eric Devaud, le portier Gaillacois est allé chercher le  cuir au fond de ses cages une fois de plus que son homologue montalbanais. Et pourtant les Tarnais menaient trois buts à un à cinq minutes du terme de la  rencontre. C'est là que le cauchemar a commencé pour les visiteurs. Une sorte  de  Barça-PSG version Promotion Honneur ! Un déficit dans la gestion des  matchs auquel les Gaillacois comptent bien remédier pour ne plus revivre pareille mésaventure et rester en haut du classement.

 

GAILLAC 6 - FENOUILLET 3

En pleine forme en ce début de saison, les promus gaillacois n'ont pas fait dans la dentelle à l'occasion de la réception d'une formation de Fenouillet qu'on pensait plus apte à leur poser des problèmes, En prenant leurs adversaires de vitesse, en se montrant percutants et en faisant preuve d'un précieux réalisme, les hommes d'Eric Devaud avaient ainsi plié la rencontre avant même le partage des citrons. Menant cinq buts à zéro à la pause, les Gaillacois se sont montrés moins concentrés en deuxième période, moins réalistes aussi et plus axés sur la gestion de leur avance. Malgré trois buts concédés, la victoire de ce groupe qui semble bien vivre lui permet de s'installer encore plus solidement dans le fauteuil de leader.

 

Seniors 1 P H USG 1 - Gimont 0

Pour leur première en promotion honneur, les promus gaillacois se sont offert un succès. Une victoire qui s'est matérialisée en seconde période sur une réalisation de Rey qui a conclu un bon mouvement collectif. Ayant toutes deux eu des occasions d'ouvrir la marque en première période, les équipes avaient pourtant rejoint les vestiaires sur un score nul et vierge. Solides, les hommes d'Eric Devaud n'ont pas tremblé pour sortir vainqueurs d'une rencontre très serrée.

 

Saison 2017/2018

L'USG veut bien figurer en Promotion d'Honneur

La montée en Promotion d'Honneur s'est jouée au finish pour les seniors de l'USG. Reste maintenant à honorer le contrat. «Bien sûr, il faut se maintenir, mais nous espérons nous situer dans le premier tiers du tableau» précisent d'une même voix Jean-Louis Mercadier, le président, et Eric Devaud, le manager.  Autre objectif, fixé cette fois à l'équipe réserve : la montée, pour éviter un trop grand décalage avec l'équipe 1.

 Maintien minimum

 Un beau chantier en perspective que les dirigeants ont planifié sur deux axes : l'entraînement et le recrutement.

Chaque joueur est parti en vacances avec un plan individuel de préparation physique, et les séances reprennent en groupe trois fois par semaine, à partir du 3 août, jusqu'au début du championnat, le week end des 2 et 3 septembre.

Quant au recrutement, qui laisse une ouverture pour deux joueurs supplémentaires «hors délais», il porte sur une dizaine d'éléments.

Deux attaquants de Fonsorbes (évoluant en PH et PL), Marvin Clamy et Bruno Migan, compenseront les départs d'Ali El Boutairi (à Marssac) et de Daouda (à Mauzac).

Maxime André, qui a connu une saison blanche suite à une grave blessure, a retrouvé tous ses moyens et renforcera le potentiel offensif, aux côtés de Kamel, un joueur marocain libre qui vient de signer. Said Benali (un jeune milieu relayeur), Abdel (joueur offensif), Thomas Prevost (gardien) et Bilal (un joueur de couloir) font aussi partie du recrutement.La stabilité de l'effectif donne à l'USG des automatismes, mais la découverte de la division supérieure peut ménager des surprises.Bonnes ou mauvaises? La saison 2017-2018 le dira.

 

L'USG en Chine : de beaux souvenirs

Les U15 garderont un souvenir impérissable de leur séjour en Chine, où le club était invité au Tournoi international de Meishan. Le club dans son ensemble -il n'est pas inutile de le préciser- était présent par l'intermédiaire des liens noués par le maire lors d'un précédent séjour. Sur le plan sportif, les résultats se sont soldés d'emblée par une victoire contre Casablanca (3-1). Lors du deuxième match, qu'ils ont dominé, manquant trois occasions franches, les Gaillacois ont pris un contre de dernière minute contre une équipe israélienne (0-1), manquant de peu les demi-finales, puis ils ont lâché prise contre le Centre de formation de Meishan, organisateur du tournoi. L'USG n'avait pas établi de sélection des meilleurs joueurs, ne voulant évincer personne. On avait procédé à un tirage au sort, la solution «la moins mauvaise». Si l'expérience se renouvelle en Chine, sans doute l'USG s'y prendra-t-elle autrement pour augmenter ses chances. L'accueil et le programme préparé par les hôtes chinois ont été à la hauteur de leur hospitalité. Mais au retour, l'équipe a implosé, ce qui n'a surpris personne. Car dès avant le départ, les dirigeants de l'USG avaient limogé l'éducateur des U13 et U15, Nadi Djidel, au motif qu'il créait «son club dans le club», sans nier sa compétence technique. Une partie des joueurs -et des parents- a pris fait et cause pour lui et l'a suivi à Marssac où il a trouvé un point de chute. D'autres sont partis à Brens ou à Vignoble 81. Parmi les «sortants», six joueurs qui ont profité du voyage en Chine, ce qui a été jugé pour le moins inélégant, aussi bien à l'USG qu'à la mairie. Mais la vie continue. Chacun est libre de ses mouvements, fait-on entendre chez les dirigeants. «Dès la reprise, nous aurons une équipe de U13 et une de U15 avec l'ambition de se faire plaisir sur et hors du terrain, de cultiver l'esprit club», souligne Eric Devaud, le manager. L'an prochain, le club est invité au Tournoi international de Casablanca. Les places libérées par les partants seront disponibles pour d'autres.

 

Les U15 remportent leur premier match .Tournoi de foot de Meishan (chine)

Leur voyage vers Meishan, où ils disputent le tournoi international junior de football, a duré vingt-quatre heures avec une escale plus longue que prévue à Shanghaï. Mais les jeunes Gaillacois de l'USG ont bien digéré la fatigue et le décalage horaire puisqu'ils ont remporté leur premier match face à l'équipe de Casablanca qui représente le Maroc. A égalité à la mi-temps (1-1), ils ont fait la différence et creusé l'écart en deuxième période pour l'emporter 3-1. Mercredi, ils rencontreront Israël et jeudi la Chine. Coachés par Eric Devaud, ils font preuve d'une grande motivation et peuvent poursuivre leur route dans cette compétition où l'Uruguay fait figure d'épouvantail. Les conditions d'hébergement et la qualité de l'accueil, aux dires de l'encadrement, sont excellentes, l'ambiance dans l'équipe aussi.

 

Douze jeunes gaillacois s'envolent pour la Chine

C'est une année exceptionnelle que vit l'USG : le club de foot gaillacois, après des années à tutoyer la montée, accède enfin à la Promotion d'Honneur. Et pour couronner le tout, douze de ses U14 et U15 vont vivre du 30 juin au 8 juillet une aventure exceptionnelle, en participant au Tournoi International Junior de Meishan, une ville du Sichuan. Cette invitation inattendue s'inscrit en droite ligne du voyage d'études et d'affaires du maire Patrice Gausserand. Le courant était passé entre l'édile et les autorités chinoises et l'Association du Peuple Chinois pour l'Amitié avec l'Etranger (APCAE), une organisation gouvernementale, prend en charge le séjour des jeunes footballeurs et des accompagnateurs. Un vol Air France vers Shanghaï, une prolongation vers Chendu et un final en bus vers Meishan (à 200 km de Zi Gong avec qui Gaillac se jumelle) risquent d'écorner la forme physique, mais le tournoi ne commence que le 3 juillet, et les 15 autres équipes (Uruguay, Israël, Malaisie…) connaîtront la même situation. Gaillac représentera «la France», et cela se verra sur le maillot tricolore, floqué au prénom des joueurs, ainsi qu'au drapeau, qu'ils déploieront avant les matchs. Le coq national et son sosie emblème de la ville ne feront qu'un, avec — sur le drapeau — un «Cocorico» écrit en trois langues. La délégation comprend trois dirigeants de l'USG, le président Jean-Louis Mercadier, Eric Devaud le manager et Nadi Djidel, l'entraîneur des jeunes, ainsi qu'un médecin proche des sportifs locaux, Jean-Marc Philibert. Le maire sera accompagné de deux agents et une interprète pour organiser les échanges. Des visites culturelles sont prévues (parcs à thème, fabrique de légumes marinés, la spécialité de Meishan) et même, pour deux U15, une immersion de deux jours dans une famille chinoise. La cérémonie de clôture, le 7 juillet, sera marquée par un spectacle interactif et la remise des trophées. Les douze gaillacois comptent faire honneur au maillot et fortifier les liens entre leur ville et la Chine.

 

Stage

Assemblée Générale

L' Assemblée Générale aura lieu:

Le Mardi 27 Juin 2017, à 20 H 30, au Siège du Club, Stade de Longueville, à Gaillac.

Les Membres de l'Association désireux de se présenter au Comité Directeur sont invités

à déposer leur candidature, au siège du club, avant le vendredi 23 juin, 18 heures.

Renseignements au  06 13 57 26 16.

L'USG en Promotion d'honneur

Tout arrive à qui sait attendre ? L'USG a attendu dix ans, échouant plusieurs fois d'un rien au portillon.

 Cette fois, c'est fait : en gagnant à L'Isle-en-Jourdain 1-0 (une bonne partie du match à 10 contre 11), les bleus assurent leur montée en Promotion d'honneur au terme d'une saison pleine et d'un final en boulet de canon. Le mérite en revient d'abord aux joueurs, qui y ont toujours cru, mais aussi à l'entraîneur Eric Devaud qui a su insuffler une méthode, un plan de jeu et un état d'esprit, stimulant ou apaisant quand il le fallait. Au président également : Jean-Louis Mercadier et son épouse Marie-France ont été là quand les choses n'allaient pas si bien, ne manquant aucune soirée d'entraînement, aux jours les plus sombres de l'hiver.La montée récompense aussi leur patience et leur volonté sans faille.

 Ils ont lutté jusqu'au bout

 Le système de la Ligue offre peu de promus : un par poule et les meilleurs deuxièmes. Le Rodéo toulousain caracolant en tête avec ses gros moyens, restait à l'USG une portion congrue.Mais l'équipe, très solidaire, a fait front, a gagné en confiance au fil des matchs, avec un football équilibré dans ses trois niveaux -défense hermétique, milieu ouvrant des espaces aux attaquants qui font mouche- et construit. Le club ne pratique pas le hourra football. L'USG finit la saison avec des statistiques probantes : elle encaisse peu de buts et concrétise souvent les occasions qu'elle se crée.C'est sûr, cette montée si longtemps espérée donnera matière à une fête collective avec les anciens et les supporters. Le foot gaillacois retrouve un standing plus conforme à l'importance de la ville. Eric Devaud, le technicien angevin, sait qu'un autre mur se présente qu'il faudra gravir l'an prochain. Mais chaque chose en son temps. Les joueurs sont allés au bout d'eux-mêmes chercher cette montée : alors, ils vont d'abord la savourer.                                                              

 

  La Dépêche du Midi

 

PL : L’ISLE JOURDAIN 0 - GAILLAC 1

Gagner dans le Gers puis espérer un faux pas du Rodéo du côté de Castelsarrasin. Tel était le programme de la soirée pour les Gaillacois toujours en course pour accéder à l'étage supérieur. Faisant le boulot pour respecter la première partie du contrat, les Tarnais se sont imposés sur la plus petite des marges sur la pelouse du stade du Hol. Une performance déjà notable face à une solide formation qui termine sur le podium et ne s'était jusque là inclinée à domicile que face à. .. Graulhet. Malheureusement pour les Gaillacois, le Rodéo a lui aussi obtenu la victoire qu'il lui fallait.

 

PL - LAFRANCAISE 1 - GAILLAC 1

Face à une formation en lutte pour le maintien, les Gaillacois savaient qu'ils devraient composer avec une adversité conséquente. Dans la lutte qu'ils livrent au Rodéo pour la place de leader, les Tarnais se devaient pourtant de ramener un résultat positif de leur déplacement dans le Tam-et-Garonne. Contraints de concéder le nul, ils ont finalement laissé échapper deux points et doivent donc s'imposer lors de l'ultime journée puis compter sur un faux pas des Toulousains pour finir en haut de l'affiche et intégrer la promotion honneur.

 

0 commentaires

P.L GAILLAC 3- MAS GRENIER 0

Les Toulousains du Rodéo s'étant imposés sur la pelouse de Roquecourbe la veille, les Gaillacois devaient venir à bout de Mas Grenier sur leur pelouse pour continuer à rester dans la course à la montée. Grâce à un doublé d'Afkir et à une réalisation de Rey, les Tarnais ont pleinement rempli leur mission et fait un pas de plus vers la promotion honneur qui s'ouvrira aux premiers de poule, mais aussi à certains meilleurs deuxièmes. Les Gaillacois ont le profil pour appartenir à l'une de ces deux catégories.

 

0 commentaires

Séniors 1 P.L  - Giroussens 0 - Gaillac 2

Deux semaines après avoir concédé le partage des points aux Gersois de l'entente Sainte Christie-Preignan sur leur pelouse, et par conséquent laissé se creuser un écart de trois points entre eux et le leader, les Gaillacois ont remis les pendules à l'heure. Tandis que le Rodéo Il se faisait étriller sur la pelouse de Sainte Christie (6-1), les Tarnais se sont imposés du côté de Giroussens. Deux résultats qui permettent aux Gaillacois de revenir à hauteur des Toulousains en tête de la poule C du championnat de promotion ligue. Plus que jamais en route vers l'échelon supérieur, les hommes de l'USG ne doivent toutefois pas se relâcher car leur fin de parcours croisera la route de deux membres du carré de tête et d'une formation en lutte pour le maintien. De leur côté, les Giroussinais restent sous la menace de la zone rouge.

 

LOTO

Coupe du Tarn 1/4 de Finale

Promotion ligue Gaillac 3 - Sainte Christie 3

Tenus en échec sur leur pelouse, les Gaillacois n'ont pas réalisé une bonne affaire dans le cadre de leur duel à distance avec le Rodéo pour la première place de la poule C attribuant automatiquement un billet pour la promotion honneur. Rien de définitif toutefois puisque les Tarnais sont toujours mathématiquement en course et même leaders puisque les Toulousains n'ont pas joué ce week-end et ne mettront leur calendrier à jour que mercredi.

 

LOTO

BAZIEGE 2 - GAILLAC 0

En s'inclinant sur la pelouse de Bazíège, les hommes d'Eríc Devaud se sont compliqué la tâche dans la lutte pour la troisième place. Avec désormais trois longueurs de retard, et une rencontre de moins à disputer, sur leurs adversaires du jour qui monte sur le podium, les Gaillacoís n'ont plus leur sort entre leurs pieds.

 

GAILLAC 0 - CASTELGINEST 1

Toujours en course pour une place dans les deux premiers avant le coup d'envoi de cette rencontre, les Gaillacois ont peut-être subi la défaite de trop face à Castelginest. Battus à domicile, les hommes d'Eric Devaud n'ont pas su profiter des matchs nuls concédés par I'Ilse en Dodon et Castanet pour revenir sur les talons de leurs deux concurrents directs. Pire encore, ils sont désormais sous la menace de Boulogne, Baziège et Gimont pour le gain de la troisième place.Mauvaise affaire... .

 

L'ISLE EN DODON 0 - GAILLAC 0

En danger sur la pelouse de L'lsIe en Dodon, qui les précède immédiatement au classement, les Gaillacois sont parvenus à prendre le point du match nul . Un résultat qui ne leur garantit pas une place pour l'échelon supérieur, mais qui leur permet de préserver intactes toutes leurs chances de disputer le sprint final vers la R2.Pour parvenir à se glisser dans les deux premiers ou à postuler à un ticket réservé aux meilleurs troisièmes, les hommes d'Éric Devaud doivent cependant se montrer très efficaces à l' occasion des quatre dernières journées de championnat.

 

BOULOGNE PEGIHLHAN 0 GAILLAC 2

S'imposer pour ne pas perdre le contact avec le duo de tête.Tel était l’objectif des Gaillacois à l’occasion de leur déplacement du côté de Boulogne-Pegihlhan. Une mission menée parfaitement à son terme par les hommes d’Eric Devaud qui ont décroché la victoire sur le score de deux buts à rien.

 

PH - LAUNAGUET 3 - 1 GAILLAC

On savait les joueurs de Launaguet capables de se réveiller à tout moment pour bouleverser la hiérarchie en place. Ce fut le cas ce week-end face à des Gaillacois qui ne profitent donc pas de la mise à jour de leur calendrier pour combler une partie de leur retard sur les places permettant l'accession en régionale 2.

 

CASTANET II 3 - USG 0

En cas de succès, les Gaillacois pouvaient revenir à trois unités (avec un match en retard) du leader, Malheureusement pour eux, les Castanéens ont confirmé leur actuelle supériorité sur la poule B du championnat de Promotion Honneur. Leur défense de fer a une nouvelle fois tenu le choc face à la meilleure attaque, Plus en réussite que les Tarnais sur le plan offensif, les locaux ont donc pris leurs aises au classement tandis que les hommes d'Eric Devaud doivent se résoudre à laisser filer Lisle en Dodon, vainqueur de Montauban ll, qui s'installe confortablement à la deuxieme place. Mais rien n'est encore joué. . .

 

GAILLAC 1 - AURIGNAC 1

En ne parvenant pas à se défaire d'Aurignac sur leur pelouse fétiche du stade de Longueville, les Gaillacois ont laissé passer une belle opportunité de mettre la pression sur le leader et de devancer L'Isle en Dodon dans la lutte pour le costume de dauphin Il ne faut cependant pas parler de contre-performance puisque les Haut-Garonnais pointent tout de même à une honorable cinquième place qui en fait des potentiels adversaires dans la lutte pour la montée. Parlons donc de regrets pour les hommes d' Eric Devaud qui auraient pu, en cas de victoire, aborder le déplacement à Castanet (leader) avec plus de confiance. Gaillac a perdu des points dans Ia lutte pour la montée.

 

GAILLAC 3 - MONTAUBAN II 1

Prétendants à une place sur le podium, les Gaillacois se devaient de s'imposer face à des Montalbanais placés sur leurs talons au classement de la poule B de Promotion Honneur .En faisant trembler les filets à trois reprises, les Tarnais ont confirmé leur statut de meilleure attaque et pris trois précieux points qui leur donnent un confortable matelas d'avance sur leurs adversaires du jour désormais relégués à cinq longueurs.

 

Février sera décisif pour l'USG

Février sera décisif». Eric Devaud, le manager de l'USG, ne savait pas trop où en était son équipe. Troisième avant la trêve, elle n'avait pas joué depuis le 7 janvier. Le match de coupe contre l'US Albi allait la passer au révélateur. L'épreuve a été plutôt concluante : les Gaillacois ont conduit les Albigeois - qui évoluent en R1, deux niveaux au-dessus - aux prolongations. «On les a bien embêtés, on est bien rentré dans le match qui s'est déroulé dans un excellent climat. En fin de prolongation, les jambes étaient lourdes, on a craqué, ce qui est un peu normal». Mais le coach semble rassuré par la prestation de ses joueurs. L'infirmerie aussi, qui n'a pas épargné l'USG, se vide petit à petit. Le gardien et capitaine Antony Lombardo est sur pied, tout comme Morgan, le latéral, qui a fait une bonne rentrée contre l'US Albi.

 Au complet

La défense centrale, qui avait été décimée, revient sur le terrain : Emmanuel Hadjioui, après son claquage, et Cédric Kedji, recrue de l'US Albi 2, s'intègre bien au groupe. Devant, Elias Afkir est indisponible, mais les attaquants gaillacois devraient continuer de claquer des buts (28 à la trêve, le meilleur score des quatre groupes de PH) avec Bruno Migan, Maxime André et Ali El Boutahiri. L'USG compte deux matchs de retard. La victoire à Fenouillet (1-0) pour la reprise du championnat a confirmé les bonnes dispositions du groupe. L'USG recevra ensuite Montauban, ira à Launaguet et accueillera Aurignac, ces deux dernières rencontres étant les matchs annulés pendant les intempéries. Au terme de ce marathon de février, Eric Devaud et les dirigeants y verront plus clair. Pas d'objectif précis, on ne parle pas de montée en R2 (ex-DHR) mais si l'occasion se présentait de finir meilleur troisième de tous les groupes… «On ne refuserait pas de prendre l'ascenseur, mais on n'y pense pas. On joue pour se rapprocher de la tête de poule, c'est déjà un beau challenge».

 

                                                                                                                La Dépêche du Midi

DEUX JEUNES, DE L'USG EN SELECTION DEPARTEMENTALE

Basile Devaud et Pierre Koszarek, deux jeunes joueurs de l'Union Sportive du Gaillacois, ont été retenus en sélection départementale. Avant d'intégrer le foot à onze, ils étaient tous deux défenseurs , Basile Devaud dans l'axe et Pierre Koszarek en position de latéral droit.

En montant de catégorie, ils sont aussi montés d'un cran sur le terrain, en milieu excentré dans les couloirs. ils ont des qualités athlétiques d'abord - ils sont grands pour Ieur âge avec une pointe de vitesse intéressante et une bonne frappe de balle. Techniquement et tactiquement, ils jouent simple sur un modèle moderne : « Je reçoís, je donne, je bouge et je percute dans les espaces. ›› Assidus à l’entraînement et attentifs, ils appliquent les consignes individuelles et collectives de leur coach Rachid Baach, Tous les deux représentent, avec d'autres jeunes , l'avenir de l'Union Sportive du Gaillacois.

 

P. HONNEUR - FENOUILLET 0 - USG 1

En déplacement sur la pelouse d'un mal classé, les Gaillacois se devaient de s'imposer pour ne pas perdre le contact avec leurs concurrents directs. Toujours en course pour une place en régionale 3 en fin de saison, les Tarnais ont rempli leur mission. Certes d'une courte tête, mais l’essentiel était bien de prendre les trois points. Ces derniers étant tombés dans leur escarcelle, les hommes d'Eric Devaud s' instalIent à la troisième place et regardent avec gourmandise vers la deuxième. Un bonheur n'arrivant jamais seul, les Gaillacois ont augmenté leur avance sur leurs poursuivants directs, tenus en échec pour les uns et condamnés à rester au chaud pour les autres.

 

Coupe d'Occitanie (32ème de finale)

GAILLAC (PH) 6 - 2 ASPTT ALBI (PL)

 

La logique a été respectée du côté du stade De Longueville où les Gaillacois ont parfaitement assumé leur rôle de favoris. Face à des Albigeois pourtant à l'aise en coupe, les hommes d'Eric Devaud ont su reproduire les bonnes performances qui les ont propulsés dans le wagon de tête de leur poule de PH. En faisant une nouvelle fois feu de tout bois, l'attaque locale a démontré qu'il faudrait compter sur elle pour la deuxième partie de la saison. Malgré deux buts marqués, les Albigeois tournent quant à eux la page coupe.Gaillac rejoint l'US Albi et Castres.

 

 

QUIZ CULTURE FOOT 2017 l'année de la Chine

Télécharger
Quiz de Chine (1).doc
Document Microsoft Word 214.5 KB
Télécharger
Quiz de Chine.pdf
Document Adobe Acrobat 139.1 KB

PH - Gaillac 6 – 3 Baziège

Les Gaillacois ont remis les pendules à l'heure et offert une belle bûche à leurs adversaires. Grâce à des buts de Rey, El Bouthari, Clamy, Migan et un doublé d'André, les hommes d'Eric Devaud ont à la fois repris leur place sur le podium et surtout fait taire les critiques qui auraient pu naître au lendemain de leurs deux lourds revers à domicile face à Boulogne et Lisle en Dodon. Cette page semble donc définitivement tournée et les Tarnais prêts à écrire un nouveau chapitre de leur histoire dès la rentrée.